Réseaux sociaux

Le « scroll », addictif ?

Par cet article de The Next Web, « Why your brain wants to check Facebook every 31 seconds – and how you can stop it » cité par Regards sur le Numérique, j’apprends l’une des raisons pour lesquelles certains réseaux sociaux comme Facebook ou Instagram sont si addictifs. En cause : le scroll, cette petite action consistant à dérouler le fil d’actualité d’une page Web. Une fois le doigt (et le cerveau) en action, il serait très difficile de s’arrêter. Et « je consulte Facebook juste 5 minutes » se transforme en une tentative d’épuisement de la timeline, jusqu’à la dernière actualité vue au cours de la précédente connexion. L’Edgerank, algorithme du réseau social au petit pouce, s’amuse d’autant plus à nous désorienter (et donc à nous retenir), en mélangeant toutes les actualités en mode « à la une », selon un classement qui rend des publications anciennes propres comme un sou neuf. Comment échapper à ce labyrinthe ? L’article de Michael Hollauf nous livre quelques pistes.
Continue Reading →

« Comment développer votre chiffre d’affaires grâce à votre réseau relationnel », Break Déj’ 2015 de la CMA-Y avec Alain Bosetti

« Appuyez-vous sur ce que vous aimez pour valoriser votre différence » et « Sortez de votre zone de confort » : voici les deux messages principaux de la conférence d’Alain Bosetti, invité le 17 mars 2015 à la 7ème édition du « Break Déj' » de la Chambre de métiers et de l’artisanat des Yvelines. Créateur d’une agence de communication, du Salon de la micro-entreprise et de deux Web magazines (Place des Réseaux, Planète Auto Entrepreneur), il était accompagné pour l’occasion d’un aigle, d’une girafe, d’un castor et du renard du Petit Prince, tous métaphoriquement conviés à réveiller nos neurones endoloris par la vision antérieure de notre travail de développement commercial. Oubliez la prospection téléphonique au kilomètre, les flyers mal situés et l’e-mailing à tout va, bienvenue dans le monde des réseaux relationnels !

Continue Reading →

Du titre narratif au titre racoleur, écrire pour les réseaux sociaux

 

L’univers de la rédaction Web ressemble à une vaste prairie emplie d’injonctions contradictoires. Nous avons déjà abordé la règle fondatrice de tout article en ligne, consistant à ne pas écrire principalement en fonction des algorithmes de classement des moteurs de recherche mais-en-les-prenant-tout-de-même-en-compte. Un exercice de contorsion mentale un peu particulier, comme une partie de cache-cache avec un enfant de deux ans dont les pieds dépassent toujours du rideau.

Tremblez, Buzzfeed, Upworthy et Upvines : Facebook modifie son algorithme !

Nous voici à présent dans le monde récréatif des titres, remis récemment sur le devant de la scène en raison de mesures prises par Facebook pour contrer les effets pervers des sites Web spécialisés dans les titres jugés « racoleurs ». Optimisés pour le partage sur les réseaux sociaux, ces derniers misent tout sur le pouvoir d’attractivité émotionnel, racontant une histoire avant même la lecture de l’article, qui lui-même ne dépasse souvent pas 5 lignes et une courte vidéo.

Continue Reading →

Facebook friend, dis-moi comment tu likes

stop-like-FacebookSi le PageRank de Google mesure principalement les pages web à travers les liens qu’elles contiennent, l’Edgerank de Facebook apprécie les interactions et la circulation de contenus (texte, lien, photo, vidéo) pour en mesurer l’importante et accroître leur visibilité. Les deux algorithmes ont un point commun : ils se nourrissent d’une culture universitaire dite de « reconnaissance par les pairs » où être cité confère une autorité. Cependant, si le PageRank repose sur une prétendue position d’extériorité dans l’évaluation de la qualité des contenus, l’Edgerank assume complètement le fait d’induire chez les utilisateurs des actions stratégiques pour susciter des gestes d’approbation.

Sur Facebook, le like est l’interaction minimale, le plus petit dénominateur commun de la reconnaissance. Quels types de forces et d’engagements se retrouvent derrière ce geste technique? Comment les utilisateurs l’intègrent et le détournent-ils ? Comment, en tant que rédacteurs du web, pouvons-nous le prendre en compte ?

Continue Reading →